Laissez un message

Journée nationale anti-gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire en France

Quelques chiffres

Aujourd’hui, c’est la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Il faut savoir que chaque année en France, si nous additionnons les aliments jetés par la distribution, la restauration, les productions agricoles et les foyers, environs 10 millions de tonnes d’aliments sont jetés (1) (2). Si l’on parle au niveau des foyers français, environs 29kg d’aliments sont jetés chaque année par habitant. Une grande partie de ces déchets jetés est encore consommable ou pourrait être compostée ou réutilisée au lieux d'être incinérée ou enfouie.

                                      CHIFFRES-ANTI-GASPI

Que faire avec les restes ?

Vous ouvrez le frigo et vous vous rendez compte que vous n'avez pas fini un plat de poisson de la veille. Ne le jetez pas ! Vous pouvez utiliser ces restes pour faire des cakes, des gratins, des terrines, des rillettes, des quiches ou bien de la soupe. Il faut savoir qu'une fois cuit, le poisson peut être conservé jusqu'à 4 jours au frigo. 

RECETTES-ANTI-GASPILLAGE

Gardez aussi vos carcasses de poissons et de fruits de mer ! Ces derniers sont un concentré de saveurs, surtout les têtes et carapaces de crevettes. Les chefs cuisiniers transforment ces déchets alimentaires en fumet de poisson, une préparation à base d'arêtes, fortement aromatisée, qui s'utilise pour cuire les poissons.

Pour faire un fumet il vous faudra 1kg de carcasse de poisson, 1L d’eau, 10cl de vin blanc, 1 oignon, 1 échalote, 1 carotte, 1 bouquet garni, de l’huile d’olive et du poivre.

1ère étape :

Faire revenir l’oignon, la carotte, l’échalote et les carcasses de poisson dans un peu d’huile d’olive. Laissez cuire 5 minutes à feu moyen.

2ème étape :

Verser le vin blanc, l’eau, le bouquet garni et poivrez. Portez à ébullition pendant 1 minute et écumez. Puis, laissez cuire à feu doux pendant environ 30 minutes.

3ème étape :

Utilisez ce fumet pour la préparation de vos plats à base de poisons. Bon appétit !

Too Good To Go

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, il existe une application qui permet d'acheter aux commerçants (restaurants et commerces alimentaires) des produits qui allaient finir à la poubelle car non vendus. Vous pouvez donc acheter des produits à prix réduit et donc diminuer le gaspillage alimentaire. Cette application s'appelle Too Good To Go.

Depuis février 2019, Poissonnerie Paon est présente sur cette application, afin de lutter contre le gaspillage des produits non vendus.

Depuis février nous avons sauvé 8 857 paniers !

 

Les déchets alimentaires

Il faut bien faire la différence entre gaspillage alimentaire et déchets alimentaires.

Les déchets alimentaires sont des déchets dits « inévitables » car ne pouvant pas être consommés, comme les peaux, les os, les coquilles et coquillages. Cependant, il existe des moyens pour donner une nouvelle vie à ces déchets.

Valoriser les déchets coquillés

Que faire avec ses coquilles d’huîtres, de Saint-Jacques, de moules et autres coquillages ?

Il est possible de les recycler afin de réduire le poids de ses ordures ménagères et donc de ne pas enfouir ou bruler ces déchets (3). Certaines communes de France collectent et recyclent les coquillages tout au long de l’année, c’est le cas pour le Pays des Herbiers en Vendée, de l’Île d’Oléron et de La Rochelle en Charente-Maritime (4).

Une fois broyées, les coquilles peuvent être utilisées dans l’agriculture, pour améliorer l’acidité des terres, par exemple les coquilles d’huîtres sont utilisées dans les vignes car elles sont riches en calcaire et en oligo-éléments, cela limite le processus de décalcification des sols (5). Elles peuvent aussi être utilisées dans l'élevage, par exemple données aux poules et vaches laitières comme complément alimentaire.  Certains coquillages peuvent être aussi utilisés en paillage décoratif une fois broyés (6) ou transformés en bio-filtres pour être utilisés pour les procédés d’épuration des eaux usées, ou bien pour être utilisés dans la fabrication de certains types de bétons armés, ce qui est le cas pour les coquilles de moules (5).

De nombreuses innovations sont encore possibles afin de valoriser les déchets coquillés.

LUTTE-ANTI-GASPI-COQUILLAGE

Du cuir de poisson

                                               PRODUITS-CUIR-POISSON

Une autre idée pour diminuer le poids de nos déchets alimentaires est de les transformer en vêtements ou accessoires de mode. Oui, vous avez bien lu, des vêtements à base de déchets alimentaires, et plus précisément, à base de peaux de poisson.

Depuis 2014, l’entreprise Femer recycle les peaux de poisson pour créer un cuir éco-responsable, fait avec un tannage végétal et qui n'utilise aucun produit chimique. Le résultat est surprenant car les cuirs de poisson, ou "Peaux Marine", ont un bel aspect et sont autant résistants que les cuirs que nous utilisons actuellement. Le tout est Made In France ! 

Différents produits tels que des chaussures, des ceintures et des sacs sont conçus avec ces peaux marines.

SOURCES

(1) France Info : Gaspillage alimentaire : un français jette en moyenne 29 kilos de nourriture par an.

(2) Le Monde : En France, le gaspillage alimentaire en chiffres.

(3) Trivalis : La collecte des coquillages, pas seulement pendant les fêtes.

(4) Sud Ouest : Les coquilles vides collectées.

(5) Conso Globe : Coquilles de moules et d'huîtres : leurs milles et une vie.

(6) O Vives : Récupération des déchets de coquillages.